CHEZ CAPPUCCINE : des mots pour grandir

Le bonheur est plus léger qu'une plume. Personne ne sait le prendre. (Tchouang-tseu)

13 novembre 2006

Conscience

Si nous savions que, ce soir, nous allions devenir aveugles,

nous jetterions alors un regard nostalgique,

un vrai dernier regard

à chaque brin d'herbe, à chaque formation de nuages

à chaque grain de poussière,

à chaque arc-en-ciel, à chaque goutte de pluie, à tout.

Pema Chödrön

7122970

Posté par cappuccine à 00:00 - Pensées bouddhistes - Permalien [#]- Tags : ,