CHEZ CAPPUCCINE : des mots pour grandir

Le bonheur est plus léger qu'une plume. Personne ne sait le prendre. (Tchouang-tseu)

05 juillet 2009

La mort, c'est moi qui écrase les autresla mort, c'est toi qui étouffes l'autreLa mort, c'est lui qui empêche l'autre de s'exprimer, de vivre...La mort, c'est nous qui refusons que les autres soient différents de nous.La mort, c'est vous qui cataloguez, qui fichez l'autre et sa manière d'exister. Mais la vie, c'est moi qui espère malgré les échecsMais la vie, c'est toi qui rencontres l'autreMais la vie, c'est lui qui  respire la joie, l'amourMais la vie, c'est nous qui sommes réunis pour partager nos différencesMais la vie,... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 07:00 - - Permalien [#]

24 mai 2009

Un pêcheur était assis au bord de la mer, au soleil, l'air heureux, le regard perdu vers l'horizon.Un industriel, vacancier d'un pays du Nord, vint à passer.S'adressant au pêcheur, il s'étonna de le voir assis là, au milieu de la matinée.- Pourquoi n'es-tu pas à la pêche ? demanda le touriste.- Parce que j'ai pêché ce qu'il me faut pour la journée, répondit le pêcheur.- Mais si tu continuais à pêcher, tu pourrais vendre ton surplus de poisson et un jour t'acheter deux bateaux, engager des hommes pour t'aider et plus tard devenir riche... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 06:40 - - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2009

Entre deux branches d’arbre, dans un creux, un cocon. Un homme l’observe. Il devine une ouverture minuscule dans cet œuf qui ressemble à un ongle d’écorce. Un papillon, bientôt, va naître. L’homme le voit, qui s’insinue par ce trou trop menu pour lui, et qui s’efforce, et qui s’échine, un  millimètre après un autre, et qui semble tant s’épuiser qu’il s’arrête, à demi sorti. « La pauvre bête n’en peut plus, se dit l’homme. Je vais l’aider. » De la pointe de son canif il élargit la porte étroite. Le papillon, d’une poussée,... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 06:46 - - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2008

Merci à Henri et au bulletin de Claude "la Voie directe" Le poisson rouge Un poisson rouge vit dans un bocal au fond de l'océan. Il y est depuis si longtemps qu'il est très habitué à son bocal, il en connaît les limites, les contours, il sait que l'eau dont il a besoin est contenue à l'intérieur. En dehors du bocal, il ne sait pas. Il y pense parfois, et oublie bien vite. Un jour, il apprend que le bocal va inévitablement se briser et qu'il devra abandonner cette existence délimitée par le périmètre... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 00:00 - - Permalien [#]
14 novembre 2008

Au siècle dernier, un touriste américain rendit visite au célèbre rabbin Hofetz Chaim.Il s'étonna de voir que le rabbin n'avait pour tout logement qu'une simple pièce rempliede livres et pour seul mobilier une table et un banc. - Où sont vos meubles ? demanda le touriste.- Où sont les vôtres ? rétorqua Hofetz.- Les miens ? Mais je ne suis qu'un visiteur ici, je ne fais que passer, dit l'Américain.- Moi aussi, répliqua le rabbin. Père Anthony de Mello"Comme un chant d'oiseau" lien photo
Posté par cappuccine à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2008

Merci Fifinette (bis) !!

Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits.  L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire. Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et le puits devait disparaître de toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.     Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à enterrer le puits. Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 00:00 - - Permalien [#]

04 juin 2008

Le sac de sable

Juan arrive du Mexique à la frontière séparant le Mexique des États-Unis en bicyclette.Il a un gros sac sur ses épaules.Le douanier l'arrête et lui demande :- Qu'est-ce que tu as dans ton sac ?Il répond :- Du sable.Le douanier, incrédule, lui dit :- On va voir ça... Descends du vélo.Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu'il contient sur le sol.Il fouille dedans sans rien y trouver.- C'est bon, lui dit-il.Juan ramasse le sable du mieux qu'il peut et repart sur sa bicyclette.Une semaine plus tard, la même chose se produit.Le... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 19:13 - - Permalien [#]
18 septembre 2006

les vents du pardon

Posté par cappuccine à 16:34 - - Permalien [#]
01 septembre 2006

La rose et les épines

Un homme planta une rose et l'arrosa fidèlement, et avant qu'elle ne fleurisse, il l'examina. Il vit le bouton qui fleurirait bientôt et aussi les épines. Et, il pensa, "comment est-il possible qu'une fleur si magnifique provienne d'une plante chargée d'autant d'épines pointues ? " Attristé par cette pensée, il négligea d'arroser la rose, et avant qu'elle ne fût prête à fleurir, elle mourut. Il en est ainsi pour beaucoup. A l'intérieur de chaque âme, il y a une rose. Les qualités divines plantées en nous à la... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 13:46 - - Permalien [#]
29 août 2006

Cherche en TOI et tu trouveras

Si tu te contentes de boire l'eau de mon puits, demain tu mourras de soif,soit parce que j'ai fermé la porte, soit parce que je suis en voyage.Si tu veux étancher ta soif,creuse ton terrainet tu trouveras la source. car elle est en toi.Creuse ton puits,ainsi tu auras toujours de l'eau partout où tu iras.Le puits est en TOI, la SOURCE EST en toiCherche et tu trouveras le trésor qui t'enrichira.N'oublie jamais que celui qui compte sur la richesse d'autruiest semblable à celui qui fait un beau rêve dans lequel il reçoit beaucoup... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 07:38 - - Permalien [#]