CHEZ CAPPUCCINE : des mots pour grandir

Le bonheur est plus léger qu'une plume. Personne ne sait le prendre. (Tchouang-tseu)

15 juin 2008

Parce que toujours la Vie....

La mort de mes parents m'a fait mourir à une part de ma vie.Elle a donné naissance à une autre vie.Les deuils nous font mourir et renaître à nous-mêmes.Tous les deuils font renaître à la vie.A condition de les vivre, de les accepter, de les comprendre, de les dépasser.Accepter de les vivre, c'est accepter de vivre.Accepter la mort,  c'est accepter de vivre.Accepter la mort, c'est accepter la Vie.Maintenant, je vis.Que chacun garde à jamais conscience d'être en Vie. Catherine Bensaïd        ... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 17:54 - - Permalien [#]
Tags : ,

03 juin 2008

Pour un nouveau voyage

Quelqu'un meurt,Et c'est comme des pasQui s'arrêtent.Mais si c'était un départPour un nouveau voyage... Quelqu'un meurt,Et c'est comme une porteQui claque.Mais si c'était un passageS'ouvrant sur d'autres paysages... Quelqu'un meurt,Et c'est comme un arbreQui tombe,Mais si c'était une graineGermant dans une terre nouvelle... Quelqu'un meurt,Et c'est comme un silenceQui hurle.Mais s'il nous aidait à entendreLa fragile musique de la vie... Benoît Marchon
Posté par cappuccine à 21:13 - - Permalien [#]
Tags : ,
13 mars 2008

Prière Amérindienne

Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !Laissez-moi partirCar j'ai tellement de choses à faire et à voir !Ne pleurez pas en pensant à moi !Soyez reconnaissants pour les belles annéesPendant lesquelles je vous ai donné mon amour !Vous ne pouvez que devinerLe bonheur que vous m'avez apporté !Je vous remercie pour l'amour que chacun m'a démontré !Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.La confiance vous apportera réconfort et consolation.Nous ne serons séparés que pour... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 23:03 - - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2008

Partir

Partir !Aller n'importe où, vers le ciel ou vers la mer,vers la montagne ou vers la plaine !Partir !Aller n'importe où, vers le travail, vers la beauté ou vers l'amour !Mais que ce soit avec une âme pleine de rêves et de lumières,avec une âme pleine de bonté, de force et de pardon ! S'habiller de courage et d'espoir,et partir,malgré les matins glacés, les midis de feu, les soirs sans étoiles.Raccomoder, s'il le faut, nos coeurs comme des voiles trouées, arrachées au mât des bateaux.Mais partir !Aller n'importe oùet malgré tout ! ... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 23:56 - - Permalien [#]
Tags : ,
21 février 2008

L'amour ne disparaît jamais....

Pour mon père disparu le 21 février 2008 "L'amour ne disparaît jamais...la mort n'est rien.  Je suis seulement passé dans la pièce d'à côté.  Je suis moi et vous êtes vous.  Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours.  Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné.  Parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.  Ne changez rien au ton,  Ne prenez pas un air solennel ou triste.  Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.  Priez, souriez,... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 16:11 - - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2007

Où sont-ils ?

"La grande et triste erreur de quelques-uns, mêmes bons, c'est de s'imaginer que ceux que la mort emporte nous quittent.Ils ne nous quittent pas, ils restent. Où sont-ils ? Dans l'ombre ? Oh, non ! c'est nous qui sommes dans l'ombre. Eux sont à côté de nous, sous le voile, plus présents que jamais. Nous ne les voyons pas, parce que le nuage obscur nous enveloppe, mais eux nous voient. Ils tiennent leurs beaux yeux plein de gloire arrêtés sur nos yeux pleins de larmes.O consolation ineffable, les morts sont des... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 20:22 - - Permalien [#]
Tags :
05 mai 2006

Comme un voilier part dans la lumière du matin

Je suis debout au bord de la plageUn voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.Il est la beauté, il est la vie.Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon. Quelqu'un à mon côté dit :"Il est parti !"Parti ? Vers où ?Parti de mon regard. C'est tout... Son mât est toujours aussi haut,Sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.Sa disparition totale de ma vue est en moi,Pas en lui. Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "il est parti !"Il en est d'autres... [Lire la suite]
Posté par cappuccine à 07:48 - - Permalien [#]
Tags : ,